Avant de commencer ses travaux de peinture, il convient de se poser la question des pinceaux. Nous avons tous de vieux pinceaux au fond de notre boîte à outils, mais il faut savoir qu’on pourra gagner du temps (et de l’argent en économisant notre peinture) si on a la sagesse d’investir dans le bon pinceau pour la tâche envisagée. Les pinceaux destinés à la peinture domestique peuvent être classés selon trois critères :

Les différentes formes de pinceaux

  • Pinceau à rechampir : il s’agit de pinceaux à brosses rondes et pointues, qui servent pour atteindre les coins et les endroits difficiles.
  • Pinceau à brosse rectangulaire : ces pinceaux contiennent une grande quantité de peinture, ce qui les rend idéaux pour peindre les surfaces poreuses ou appliquer des produits exigeants comme les hydrofuges.
  • Pinceau à brosse plate : en fonction de leur largeur, ces pinceaux ont toutes sortes d’usages.

Les différentes tailles de brosses

  • Les brosses de 25 mm sont parfaites pour les fenêtres et autres boiseries délicates.
  • Les brosses de 50 mm sont utilisées pour peindre les plinthes et les encadrements de portes.
  • Les brosses de 75 mm servent surtout à peindre les portes.
  • Les brosses de 100 à 150 mm vous seront surtout utiles pour peindre les murs et les plafonds.

Les différents types de poils

Les brosses en soie de porc sont le choix des traditionalistes. Il faut savoir que ces pinceaux doivent tremper dans l’huile de lin pendant 24 heures avant utilisation.

En revanche, les pinceaux en soie synthétique se trempent simplement dans l’eau. Ils demandent moins d’effort pour obtenir un fini professionnel.

Voir plus de conseils