Ne vous arrêtez pas aux 3 premiers conseils de paysagiste, découvrez en plus maintenant !

Conseil n°4

Commencez petit.

Les émissions de télévision sont douées pour montrer un changement radical, pour relooker entièrement une maison et ses extérieurs en seulement trois jours – mais ne vous y trompez pas, même si c’est tentant de le croire, même si vous rêvez d’une conception et une création aussi rapide, ces émissions ont un arsenal de plus de 60 artisans exclusivement dédiés à la tâche et qui se relaient jour et nuit. Ce n’est donc pas la réalité des paysagistes et des autres corps de métier.
Une partie de la création d’un paysage se développe lentement. À partir de votre plan directeur, commencez avec un petit parterre. Sortez et travaillez pendant une heure ou deux quand vous avez le temps, et ne vous pressez pas à vouloir tout faire tout de suite.

 » Donnez-vous un peu de temps pour voir comment les choses évoluent. Les plantes poussent aussi lentement que les bonnes idées, et les gens ont tendance à oublier cela. Le but est de prendre le temps et travailler petit à petit de façon à être tout à fait satisfait du résultat final « , explique Mathilde.

Elle rajoute que  » Si vous entamez des travaux avec la ferme conviction de les finir, vous allez prendre des raccourcis, faire un travail bâclé, vous vous fatiguerez et les travaux seront peut-être à refaire dans peu de temps. « 

Conseil n°5 de notre paysagiste

Travailler autour d’un point focal.

Toute bonne conception de jardin a un point ou une série de points précis sur lesquels il faut amener le regard. Pour les débutants, c’est un principe facile à mettre en place dans la conception du paysage afin d’obtenir de très beaux résultats. Ça peut être une sculpture ou une plante étonnante, un arbre, ou une série d’arbustes.

 » Le principe est d’attirer l’œil et le déplacer à travers le paysage « , explique Mathilde.

Sixième conseil pour vos extérieurs

Focus sur les dimensions et l’allure.

Ce sont les principes les plus délicats dans la conception du paysage pour les apprentis paysagistes, mais les dimensions et l’allure doivent être réfléchies à l’avance puisque ce sont elles qui donnent à vos extérieurs une harmonie d’ensemble.
Jardin à la française, plutôt symétrique, ou à l’anglaise, avec des courbes, il y aura toujours des variations de taille, de forme et de couleur, avec des plantes hautes, des arbres, des parterres de fleurs sans oublier les chemins qui inviteront les gens à traverser l’espace.

 » Vous aurez peut-être envie de marquer la présence de certains éléments qui vous tiennent à cœur, que ce soit une plante, une couleur, ou même une forme, mais gardez à l’esprit qu’il faut conserver une harmonie d’ensemble, un sentiment de cohésion. Pour ne pas que vos extérieurs soient monotones, essayez d’ajouter un élément différenciant pour qu’il se démarque et attire l’œil à l’endroit souhaité « . Conseil Mathilde.

Dernier conseil de notre paysagiste

Soyez ouvert au changement.

Sauf si vous êtes fortement ancré dans un style particulier, vous pouvez aussi vous retourner sur votre travail d’il y a quelques années pour essayer de l’améliorer. De nouvelles idées peuvent naître et vous aurez surement envie de les réaliser pour vous sentir bien chez vous.

 » Pour ma part, il m’arrive de contempler mes extérieurs quelques années après les avoir terminés et je me rends compte que j’aimais vraiment un aménagement, mais qu’il ne me correspond plus aujourd’hui. On évolue tout le temps, le changement est une chose importante.  » Nous confie Mathilde.

Rappelez-vous : la patience est la clé de la conception du paysage. Recevez des conseils personnalisés de paysagistes sélectionnés en nous contactant.

Voir plus de conseils