Autrefois uniquement associée aux veillées de nos grands mères, ou à la limite aux vacances à la campagne, la cheminée est revenue sur le devant de la scène et c’est pourquoi de plus en plus de personnes souhaitent construire une cheminée. Témoin d’un certain art de vivre, pièce centrale des lieux de vie, un foyer est également devenu bien plus efficace avec les améliorations techniques des dernières décennies. Mais quand on veut construire une cheminée, quel type choisir pour vos travaux de rénovation ? Lisez notre article pour vous faire une idée plus précise sur la question.

Tradition : construire une cheminée à foyer ouvert

Il n’y a rien de plus agréable quand le vent d’hiver souffle dehors que de se réchauffer devant une bonne flambée ! Plaisir des yeux, convivialité, chaleur palpable, les avantages d’une cheminée à foyer ouvert sont bien connus. Elle peut se concevoir de diverses manières et s’intégrer aux décorations les plus modernes comme les plus rustiques.

Si vous souhaitez construire une cheminée traditionnelle, la chaleur est principalement fournie par la convection de l’air. Mais le rayonnement des flammes est la sensation recherchée quand on s’assied près d’un feu. Cependant, il faut savoir qu’un foyer ouvert a un très faible rendement, qui peut être de six à huit fois inférieur à celui d’un foyer fermé ou d’un insert.

Construire une cheminée en insert ou à foyer fermé

Fonctionnant sur le même principe, les cheminées à foyer fermé et les inserts divergent sur un point : leur installation. En effet, un insert est une sorte de poêle qui s’installe dans une cheminée existante. C’est la solution idéale pour une rénovation intérieure par exemple.

Les deux méthodes permettent d’obtenir un rendement allant jusqu’à 85%. La vitre qui protège le foyer est en outre une sécurité contre les incendies et les accidents corporels. Mais n’empêchera jamais le père noël de passer !

Voir plus de conseils