Qu’on restaure un meuble ou qu’on veuille donner un aspect ancien à des boiseries pendant des travaux d’aménagement chez soi, les techniques de patine sont très précieuses. Les méthodes pour patiner le bois sont très diverses. Nous détaillons ici une des plus traditionnelles : l’emploi du brou de noix et de l’huile de lin.

Patiner un meuble : ponçage du bois

Avant de procéder, il est bien entendu nécessaire de préparer les surfaces par une étape de ponçage. On travaillera avec du papier abrasif fin (ou papier de verre) de façon à préparer les fibres du bois et à faire partir les marques et autres taches qui pourraient salir l’objet. Une fois le ponçage terminé, il convient de bien dépoussiérer à l’aide d’un chiffon non pelucheux pour continuer avec les techniques de patine.

Technique de patine : comment procéder ?

Pour donner un meilleur aspect au bois, on peut le brosser dans le sens des fibres avec une brosse métallique souple. Les fibres les plus tendres seront ainsi éliminées, ce qui donnera à la surface une apparence plus texturée. Une nouvelle étape de dépoussiérage est nécessaire à ce stade.

A l’aide d’un pinceau à brosse plate, on applique ensuite le brou de noix de façon généreuse, l’excédent étant ensuite retiré au chiffon.

Quand la couche est sèche, il ne reste plus qu’à appliquer une fine couche d’huile de lin avec un chiffon propre. Il faut à ce stade prendre garde à bien essuyer, surtout si on patine une chaise, un banc ou un tabouret, car l’huile de lin peut tacher les vêtements.

Notez que pour fixer le brou de noix, certains professionnels utilisent de l’essence de térébenthine. Cet usage n’est recommandé que pour les boiseries extérieures.

Ces conseils vous ont été utiles ? Découvrez-en beaucoup d’autres sur notre fan page !

Voir plus de conseils