La lumière est un élément prépondérant dans une maison. Source de confort comme d’ambiance, elle provient de deux sources principales : l’électricité et le soleil. Une habitation conçue avec intelligence saura mélanger avec harmonie la lumière naturelle et la lumière artificielle.

Du fait de la conception d’une maison, certaines zones de ne donnent pas sur l’extérieur et ne peuvent donc pas accueillir de fenêtres. Avec ou sans l’aide d’un artisan spécialiste en fenêtres, on peut alors se pencher sur le cas des puits de lumière.

Les avantages des puits de lumière

Les puits de lumière – comme les autres fenêtres installées dans les toits – permettent à la lumière du soleil d’entrer dans les pièces qui seraient normalement éclairées uniquement par l’électricité. Cela induit un certain nombre d’avantages.

La lumière naturelle étant gratuite, un tel dispositif influera sur la facture d’électricité. En outre, il s’agit d’une ouverture supplémentaire qui pourra faire entrer la chaleur du soleil en hiver et évacuer l’air chaud et humide en été. Ces deux derniers aspects réduiront également la consommation d’énergie du foyer.

Si le toit est voûté ou incliné, une fenêtre de ce type peut également offrir une vue sur l’extérieur.

Les types de fenêtres de toit

Un puits de lumière peut être une simple ouverture dans le toit doté d’une fenêtre ou d’un v-lux. Celui ci peut être de divers types : du simple vitrage à la solution automatique à verre réfléchissant.

Il existe des tuyaux réfléchissants de différentes sections qui peuvent transmettre une grande quantité de lumière même à travers un plafond épais. Avec un peu d’imagination, il est possible de leur faire traverser un grenier, ou même un étage habité – en passant par exemple à l’intérieur des murs – pour éclairer ainsi le rez de chaussée. Souvent, ces « tubes lumineux » sont surmontés de dômes destinés à mieux capter la lumière du soleil. Leur extrémité intérieure peut également être équipée d’un diffuseur.

Voir plus de conseils