Dernière venue sur le marché des moquettes, la moquette en fibres naturelles répond à nos besoins de plus en plus pressants de nature et d’authenticité. Si les moquettes d’autrefois étaient souvent en matières synthétiques, celles du futur seront de plus en plus issues du monde végétal. Si vous envisagez de demander bientôt un devis moquette à un artisan, cet article vous aidera à décider si la fibre naturelle est faite pour vous.

Les divers types de moquette en fibres naturelles utilisées

Le jonc de mer est un terme commercial inventé pour désigner les fibres d’origine aquatique, type algues. Celles ci peuvent d’ailleurs provenir de plantes d’eau douce. Il a un toucher doux, se colle facilement et peut se poser partout.

Dans un registre plus rustique, la moquette en fibres naturelles de coco est composée des fibres provenant de la noix de coco, un produit de récupération qui lui donne un excellent rapport qualité/prix. Elle est le plus souvent teintée dans des couleurs brunes ou crème. Elle se nettoie facilement et ne retient que très peu la poussière.

La moquette en sisal provient des feuilles de l’agave. Tout aussi naturelle que la moquette en fibres naturelles de coco, elle se teint plus facilement du fait de ses capacités absorbantes et se trouve donc dans des coloris plus variés.

Entretenir la moquette en fibres naturelles

Le jonc de mer absorbe l’eau et peut donc facilement se tâcher, voir moisir si on n’y prend pas garde. De même, le sisal a une certaine propension à conserver les salissures s’il n’est pas nettoyé rapidement. Il faut donc investir dans un bon aspirateur et envisager un traitement anti-taches pour sa moquette.

Voir plus de conseils