Vous avez choisi de peindre vos murs en utilisant la technique de la peinture à l’éponge ! En plus de créer des effets de profondeur et de relief sur votre murs, peindre à l’éponge est une technique est très simple à réaliser.

Peinture à l’éponge : quelles éponges utiliser ?

Avant d’entreprendre vos travaux de décoration, vous devez vous procurer plusieurs éponges naturelles. En effet, une éponge synthétique ne produira pas les motifs irréguliers que Mère Nature sait si bien créer. Chaque éponge est unique et vous devrez choisir vos éponges en fonction de la taille de leur pores. Une éponge à petites pores vous donnera un motif final plus resserré qu’une éponge à pores larges. C’est ici une histoire de goût et d’expérimentation.

C’est pourquoi il est très important de faire des essais sur du carton avant de peindre à l’éponge sur vos murs. Vous pourrez ainsi améliorer votre technique et essayer vos couleurs. Dans tous les cas, assurez vous que les éponges que vous choisissez sont faciles à tenir en main. Au besoin, découpez les morceaux qui gênent la prise en main.

Peindre à l’éponge : application de la peinture

Humidifiez toujours votre éponge avant d’entamer les travaux de peinture : imbibez la d’eau avant de l’essorer complètement. Ensuite, passez de la peinture sur sa partie la plus plate avec un pinceau. Déposez l’excès de peinture sur un morceau de carton et faites ensuite vos essais sur une feuille de carte blanche ou tout autre support de test.

Pour peindre à l’éponge, procédez par tapotages légers : même si vous déposez moins de peinture, le motif sera plus détaillé. Quand vient le moment d’attaquer votre premier mur, commencez par la zone la moins visible. Vous vous éviterez ainsi des déconvenues si vos premiers temps manquent de maîtrise. Couvrez une zone d’environ un mètre carré, en veillant à lui garder des bords irréguliers, puis passez à une autre zone de la même taille.

Maintenez bien votre éponge propre en l’essuyant avec un chiffon non pelucheux (des filtres à café fonctionnent également très bien) afin de retarder le moment où les pores seront bouchés par la peinture. Quand cela arrive, n’hésitez pas à la rincer abondamment. Essorez la bien avant de reprendre le travail.

Une fois votre couleur de base posée et bien sèche, il est temps de vous attaquer à la suite ! Répétez le processus avec votre deuxième teinte, jusqu’à obtenir l’effet désiré.

Voir plus de conseils