Demandez à quiconque ayant déjà décoré sa maison, les travaux de peinture ne s’improvisent pas. C’est encore plus vrai quand il s’agit de peindre un plafond. Peignez toujours le plafond avant de vous occuper des murs et des boiseries d’une pièce. C’est en travaillant systématiquement que vous obtiendrez un résultat parfait.

Peindre un plafond : choisir la peinture et le bon matériel

Pour travailler, vous aurez besoin de peinture pour plafond. La bonne nouvelle est que les formules de peinture spéciale plafond génèrent bien moins de coulures que les émulsions ordinaires grâce aux gélifiants qui y sont intégrés. La peinture matte est plus facile à poser car les imperfections sont moins visibles. Au rayon du matériel, procurez-vous également : un rouleau à peindre ainsi qu’un manche télescopique, un bac à peinture, des pinceaux (larges et ronds), des draps, couvertures ou bâches pour protéger le sol.

Peindre un plafond sans faire de traces

Si vous pouvez, démontez les lustres et spots pour éviter les projections de peinture. Autrement, protégez-les en les masquant avec le ruban adhésif approprié et du papier journal. Si le plafond présente de petits défauts, comme des fissures ou des traces de coups, servez-vous d’un mastic de rebouchage que vous appliquerez à l’aide d’une spatule. Laissez sécher le temps recommandé par le fabricant avant de peindre le plafond.

Commencez par peindre les coins et les bords au pinceau. Si vous devez peindre les murs par la suite, peignez une largeur de pinceau en haut du mur pour vous faciliter le travail.

Passez ensuite le rouleau que vous aurez humidifié avant de le tremper dans la peinture. Peignez par longs mouvements d’avant en arrière et n’hésitez pas à reprendre de la peinture souvent.

Astuce de pro : si vous avez besoin d’une autre couche pour peindre un plafond, enveloppez vos pinceaux et vos rouleaux dans un sac en plastique propre pendant que vous laissez sécher toute une nuit.

Voir plus de conseils