Acheter puis rénover l’ancien demeure la solution la plus rentable en immobilier. Cette recette éprouvée apporte une plus-value confortable lors de la revente à condition de respecter certaines règles.

Pourquoi rénover l’ancien ?

Les Français se sentent bien dans l’ancien et sont sensibles à son charme, ils aiment la rénovation. Pourquoi pas rénover l’ancien ? Malgré la pénurie de biens sur le marché de l’immobilier, l’offre de l’ancien est bien plus importante que celle du neuf. L’ancien est le premier réflexe en matière de recherche lorsque l’on souhaite acquérir. Il est donc naturel, en tant qu’investisseur, de se positionner dans la tranche la plus sollicitée.

Mais attention, puisque l’offre est importante il sera nécessaire de se démarquer et d’offrir un logement qui correspond dans un premier temps aux aspirations de locataires puis dans un second à celles des futurs acquéreurs.

Pour une rénovation efficace, exit l’improvisation !

Rénover l’ancien : transformer une habitation en plusieurs locatifs

Du studio au cinq pièces : tout est possible dans la pierre. Un logement destiné à la location, puis à la revente, doit néanmoins répondre à des attentes communes. Il sera donc beaucoup plus facile de contenter les deux parties avec des surfaces moyennes idéales selon le nombre de pièces. Une surface de 55 m² ravira les personnes à la recherche d’un appartement de deux pièces, 72 m² seront nécessaire pour un trois pièces. Si le standing du quartier affiche une demande pour des locations avec plus de pièces, 93 m² et 117 m² seront respectivement des surfaces idéales pour un quatre et cinq pièces .

Quand il s’agit de standing, on ne plaisante pas ! Un quartier peu prisé est un frein à la revente et 76% des Français interrogés juge ce paramètre rédhibitoire à l’acte d’achat. D’une manière générale, optez pour un quartier tranquille. La sécurité du digicode de la première porte est un plus et soyez extrêmement attentif à la nuisance sonore, qui décroche la palme d’or des nuisances.

L’emplacement, l’environnement ainsi que la surface habitable sont donc des critères de sélection incontournables pour l’achat et la rénovation de l’ancien. Mais ce ne sont pas les seuls !

Rénover l’ancien à l’identique ne suffit pas !

La quête d’appartements correctement agencés est de plus en plus prononcée car l’acquéreur ne veut plus acheter des mètres carrés inutiles. Qu’à cela ne tienne, fini la chambre trop grande ou le séjour trop petit : la rénovation de l’ancien doit donner lieu à une répartition intelligente des surfaces entre les pièces. Outre le nouvel agencement des cloisons à envisager, la création de rangements devra également être étudiée. L’argument est de taille lors de la vente puisque 80% des français déplorent l’absence de rangements dans les logements.

Ces quelques conseils vous permettront de ne pas passer à côté d’une bonne occasion d’investir et surtout d’envisager l’étendue des travaux de rénovation que vous devrez mettre en œuvre pour trouver un bon acquéreur dans quelques années.

Besoin de conseil pour vos aménagements intérieurs ? N’hésitez pas à contacter votre conseiller local illiCO travaux ! Il saura vous mettre en relation avec des décorateurs expérimentés !

Voir plus de conseils