Aussi appelé DPE, le diagnostic de performances énergétiques est obligatoire en France pour toute vente d’un bien immobilier, et ce depuis fin 2006. Dans un souci de maîtrise de la consommation d’énergie, les autorités considèrent qu’un acheteur doit avoir une idée précise des dépenses qu’il encourra dans la maison, et ce sans avoir à prévoir des travaux d’isolation.

Pourquoi le diagnostic de performance énergétique ?

Seuls les logements destinés à être habités plus de quatre mois par an sont concernés par ce diagnostic de performance énergétique. Les habitations saisonnières, moins chauffées, sont dont exemptées. Notez qu’il est obligatoire depuis 2007 de réaliser un DPE avant une location. Un DPE locatif n’est pas recevable pour une vente, mais le contraire est autorisé.

À l’issue du diagnostic de performance énergétique, un professionnel agrée décernera à la maison une étiquette de consommation d’énergie – qui est fonction de la surface – et une étiquette d’émission de gaz à effet de serre. Cette classification est comparable à celles que reçoivent les appareils électroménagers et doit être mentionnée dès la mise en vente de la maison ou de l’appartement.

Le procédé du diagnostic de performance énergétique

Un professionnel issu d’un organisme accrédité se déplace à la demande du vendeur et procède aux estimations nécessaires. Celles ci ont un usage purement informatif. En effet, la consommation énergétique n’entraîne pas de dangers pour la santé. L’acheteur pourra en connaissance de cause décider si le logement lui convient en fonction de ces résultats.

Voir plus de conseils