Si vous souhaitez refaire complètement votre salle de bains, savez-vous combien d’artisans différents vont intervenir sur le chantier ? Et savez-vous quels seront les corps de métiers nécessaires ? Dans quel ordre ils vont intervenir ?

Les métiers des artisans travaux sont souvent méconnus puisqu’ils ne se limitent plus à de simples travaux basiques. Les artisans sont obligés de rompre les frontières des spécialités pour se plier à certaines exigences (énergétiques, de coordination etc…). C’est pour cela que la fonction de plombier, par exemple, est souvent couplée avec celle de chauffagiste.

Les artisans sont donc de réels experts dans leur matière et dans leurs travaux induits, ils sont capables de vous conseiller sur les matériaux et les techniques de réalisation pour vous faire économiser sur deux plans :

  • économies de temps sur la réalisation et donc d’argent sur la main d’œuvre
  • économies directes d’argent sur la qualité de la réalisation et du retour sur investissement que vous pouvez en tirer (économies de chauffage grâce à une bonne isolation par exemple).

Des noms de métiers parfois trompeurs

Les terrassiers ne sont des artisans exclusivement dédiés aux travaux de terrasse. La spécialité de ces artisans réside en la préparation des terrains pour de multiples projets comme la construction de maison individuelle, l’agrandissement horizontal d’une maison ou effectivement de la création d’une terrasse. Ils réalisent ce que l’on appelle le terrassement.

Les normes actuelles : une partie importante des métiers

Les métiers de nos artisans sont soumis à un grand nombre de normes (sécuritaires, sanitaires…) dont la plupart sont rendues obligatoires par décret. Tout le monde a déjà vu ou a entendu parler des normes NF de l’AFNOR ou des normes ISO.

Pour se mettre en conformité vis-à-vis de la loi, certains piscinistes ont du faire évoluer leurs abris de piscine pour continuer à les vendre sur le marché. Les artisans se tournent alors vers la Chambre des Métiers et de l’Artisanat qui leur apporte un accompagnement technique et financier.

Cette remise en question peut aussi être l’occasion d’améliorer les produits vendus et de diminuer leurs coûts de fabrication avec des techniques plus efficaces et des fournisseurs mieux sélectionnés.

Organisation de l’entreprise, gain de productivité, innovation et sécurisation du consommateur sont donc les résultats positifs de la normalisation des métiers des artisans.

Devenir RGE pour vous faire profiter d’aides financières

Selon les métiers des artisans, la certification RGE est presque une obligation. En effet, pour obtenir des aides financières de la part de l’État (CITE, éco-prêt à taux zéro…), les particuliers doivent faire réaliser leurs travaux de rénovation énergétique par des entreprises reconnues RGE.

L’objectif étant l’amélioration des performances énergétiques des bâtiments en réalisant des travaux conformes. Dans le cadre de cette qualification, les artisans sont donc inscrits dans une démarche de renforcement de la qualité de leurs prestations. Un organisme compétent, reconnu par l’État ou l’ADEME, accorde la qualification RGE suite à une évaluation sur plusieurs critères bien définis.

Si les artisans ne se plient pas à ces démarches, ils peuvent rapidement être écartés d’un certains nombres de marchés. D’où l’obligatoire indirecte de devenir un artisan « Reconnu Garant de l’Environnement ».

Vous avez des questions sur les métiers de nos artisans ? N’hésitez pas à nous contacter, nos experts vous apporteront des réponses claires et précises !

Voir plus de conseils