Le bardage en pierre est une tradition ancienne qui, ces dernières années, à tendance à se démocratiser et à quitter les bâtiments officiels pour habiller les maisons individuelles. Qu’on effectue des travaux de rénovation ou qu’on construise un bâtiment neuf, il faut savoir que ce type de bardage est délicat à mettre en œuvre et relativement onéreux.

Bardage en pierre reconstituée ou en pierre naturelle ?

Pierre naturelle ou reconstituée, elles sont les deux principales options en matière de bardage en pierre. Dans les deux cas, le poids des éléments et les difficultés à les fixer aux murs suggèrent que l’on fasse appel à un professionnel équipé des outils appropriés.

La pierre naturelle, aux qualités esthétiques indéniables, est évidemment plus chère à l’achat. La variété des choix est cependant très large : marbre, basalte, calcaire, etc. Elle peut se présenter sous forme de dalles ou de pavés qu’il est important de ne pas oublier d’imperméabiliser grâce à un traitement hydrofuge.

La pierre reconstituée peut coûter bien moins cher que son équivalent naturel. En outre, elle est très difficile à distinguer de la pierre véritable. Les carreaux ou les dalles sont parfaitement calibrés et le matériau en général plus léger, ce qui facilite doublement le travail de pose.

Une option à part, le bardage en ardoise

Également disponible en version naturelle ou synthétique, l’ardoise est une pierre imperméable, agréable à l’œil et durable. Ce n’est pas pour rien qu’elle habille nos toits depuis des douzaines de générations ! Au niveau du budget, les prix du bardage en ardoise rivalisent souvent avec celui du bardage en pierre.

Voir plus de conseils