Quiconque s’attelle à des travaux d’aménagement des combles se pose forcément la question du sol. Une alternative saine au classique plancher, le béton léger est un matériau qu’il faut considérer avant de demander un devis sol. Lisez l’article ci-dessous pour vous faire une idée des contraintes et des avantages de l’installation d’un tel sol.

Définition et composition des bétons légers

Prouesse de la technologie moderne, le béton léger est un matériau qui peut être six fois moins lourd que du béton ordinaire. Cette amélioration est due à l’utilisation de granulats d’origine minérale (schistes, pierre ponce, etc.), mais aussi organique comme le chanvre ou encore issus de déchets industriels. En somme, il existe autant de types de bétons légers que de matériaux utilisés. Les granulats remplacent donc le gravier et le sable. En outre, les bétons légers sont également composés d’air. Celui-ci peut être intégré aux granulats eux-mêmes, ou bien à la matrice, voire entre les deux. On parle respectivement de béton de granulats légers, de béton cellulaire et de béton caverneux.

Pourquoi installer un sol en béton léger dans vos combles

Le béton léger est posé par le maçon sur une armature bien plus simple que le béton traditionnel. On gagne ainsi énormément en poids, ce qui permet de ne pas surcharger les structures porteuses de la maison. En outre, les bétons légers, du fait de l’air qu’ils contiennent, ont des propriétés isolantes importantes – à la fois en matière d’isolation thermique que d’isolation acoustique. Le béton léger est également résistant au feu et ne pourrit pas quand il est en contact avec l’humidité. Il est aussi plus facile à installer que le béton à l’ancienne. Il ne reste plus qu’à penser l’aménagement des combles !

Voir plus de conseils