Dans les maisons dont les combles ne sont pas aménagés, il n’est pas rare qu’on constate des déperditions de chaleur au niveau des plafonds. Il faut alors envisager d’entreprendre des travaux d’isolation afin de ne pas voir sa facture de chauffage s’envoler pendant l’hiver. Ce rapide tour d’horizon vous en apprendra plus sur la question.

Les problématiques de l’isolation des plafonds

Souvent oubliée pendant les travaux, l’isolation des plafonds revêt une grande importance. En effet, l’air chaud monte et, si les plafonds comportent des ponts thermiques ou sont constitués de matériaux à grande conductivité, la pièce ne tardera pas à se refroidir. En outre, une bonne isolation est également utile pendant la saison chaude, pour garder les parties habitées de la maison au frais.

Pour qu’on puisse les isoler correctement, les plafonds devront disposer d’un espace dans lequel installer le matériau isolant. C’est le cas des plafonds tendus ou suspendus, mais pas des structures uniques. Dans ce dernier cas, il faudra sans doute envisager l’installation d’un faux plafond. Il s’agit là d’une dépense importante, mais qui sera compensée par les économies de chauffage sur quelques années à peine.

Les meilleurs matériaux pour l’isolation des plafonds

L’isolant le plus connu est le polystyrène, qu’on achète par panneaux. Expansé, il est léger et solide ; extrudé, il est plus efficace. Ensuite viennent les laines de verre et de roc, suivies des fibres végétales, plus écologiques. Derniers nés de la technique moderne, les isolants multicouches sont composés de feuilles d’aluminium et de mousses alternées. Tous ne sont pas aussi efficaces et il est conseillé de se renseigner avant d’acheter.

Voir plus de conseils