Le joint liquide en silicone est une merveille de la technique moderne. Vous vous en servez dans les salles de bains, dans les toilettes et dans les cuisines, mais saviez-vous qu’il peut rendre de grands services pour calfeutrer une fenêtre ? Avant de décider si vous avez besoin de demander un devis isolation, lisez ce qui suit.

Calfeutrer une fenêtre avec un mastic silicone

Ce type de mastic est résistant, durable et imperméable. Il peut avantageusement remplacer les divers types de joints qui s’installent entre le châssis et le dormant d’une fenêtre. Son efficacité ne provient pas uniquement des qualités isolantes du matériau lui même : dans le processus que nous décrivons ci dessous, le joint sera moulé pour correspondre exactement à la fenêtre.

Matériel nécessaire pour calfeutrer une fenêtre

Pour isoler une fenêtre, vous aurez besoin du matériel et des matériaux suivants : un tube ou une cartouche de joint liquide en silicone approprié au calfeutrage (et un pistolet extrudeur le cas échéant) ; un liquide primaire ; un pinceau ; un film plastique ou un produit anti adhésion.


Calfeutrer une fenêtre au mastic silicone passe par des étapes simples qui ne demandent pas forcément l’intervention d’un artisan spécialisé en isolation. Il s’agit d’abord de bien nettoyer la surface à enduire avant de poser le matériau choisi et de procéder au moulage.

Calfeutrer un fenêtre : nettoyage et préparation de la fenêtre

La première chose à faire est de nettoyer le châssis et le dormant de votre fenêtre de façon à débarrasser les surfaces de toutes les graisses et impuretés. Utilisez pour ce faire un chiffon imbibé de trichloréthylène.

Ensuite, préparez la surface avec un produit type « primer » qui la traitera et lui donnera l’adhérence nécessaire à la pose du mastic. Lorsque celui-ci est sec, vous pouvez alors poser le joint avec votre pistolet ou votre tube.

Pose et moulage du joint en mastic silicone

Si vous utilisez une cartouche, coupez son embout en biseau pour vous faciliter l’application. Procédez d’un geste sûr pour obtenir un cordon de taille régulière.

La dernière étape pour calfeutrer une fenêtre est celle du moulage. Après vous être assuré que le joint ne collera pas au châssis – soit en l’enduisant de produit anti adhésif, soit en le couvrant d’une bande de plastique – fermez la fenêtre. Laissez prendre quelques secondes (selon les indications du fabricant) et rouvrez. Avec un cutter, vous pouvez alors retirer les bavures et autres erreurs.

Votre joint devra sécher 24 heures par la suite. Pour ce faire, fermez la fenêtre après avoir recouvert l’ensemble d’une couche de produit anti adhésif.

Voir plus de conseils