Etape 1 : la préparation du chantier

Le financement de vos travaux

Si vous n’avez pas encore de solutions de financement pour vos travaux de rénovation, sachez qu’illiCO travaux peut vous faire bénéficier des conditions particulières, négociées exclusivement pour le compte de nos clients, auprès de professionnels qualifiés. (Banques, établissement de crédit…)

Ainsi, plutôt que de sacrifier une partie de vos travaux pour des questions budgétaires, vous pourrez bénéficier de solutions avantageuses et adaptées qui vous permettront de financer l’ensemble de vos projets.

Vous bénéficierez notamment d’un unique prêt regroupant tous vos besoins avec une mensualité fixe ou adaptée à votre budget. De nombreuses aides, allègements fiscaux ou prêts préférentiels existent.

Renseignez-vous auprès de votre CAF, de la DDE, de l’ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) et de votre mairie qui peuvent proposer des aides pour certains types de travaux.

Définir le rôle de chacun, coordonner, informer

Vous êtes maître d’ouvrage puisque vous définissez le projet, son budget et la date de démarrage des travaux. Mais avez-vous les épaules pour coordonner les différentes équipes sur le terrain ? Le maître d’oeuvre, lui, est chargé du bon déroulement des travaux est responsable des choix techniques inhérents à la réalisation du projet. Il saura coordonner les différentes équipes, organiser des réunions de chantier et suivre l’avancement du projet. Pour des projets de construction, des extensions d’envergure, ou des travaux un peu particuliers sur le plan technique, n’hésitez pas à solliciter un architecte ou un bureau d’études ! Cela évite les mauvaises surprises techniques.

Les démarches administratives du chantier

Tous travaux dits de rénovation lourde nécessitent l’obtention d’autorisations de travaux (permis de construire, de démolir ou déclaration de travaux par exemple), qui peuvent être différentes selon la nature des travaux et le type d’habitation. Sachez que c’est à vous le Maître d’Ouvrage ou à votre Architecte de s’en occuper. Pour un permis de construire ou une déclaration de travaux, vous devez en faire la demande à la Mairie de votre commune. Une fois les autorisations obtenues, il vous faudra renvoyer la déclaration de travaux jointe aux autorisations à la Mairie et afficher les travaux sur rue jusqu’à leur fin en notant sur le panneau le nom des entreprises intervenantes.

Etape 2 : sécuriser le chantier dès le début des travaux

Protéger votre chantier

Pour que le chantier puisse démarrer dans de bonnes conditions, il est indispensable de libérer les pièces à rénover pour que les entreprises intervenantes aient de l’espace pour travailler. De la même manière, pour éviter une éventuelle dégradation pour vos biens, pensez à déplacer ou protéger tout objet de valeur dans un espace sécurisé. Prévoyez avec les intervenants les mesures de protection du chantier : sols, prises, parquet, mobiliers, tableaux et objets précieux… Pour davantage de précaution, vous pouvez aussi faire appel à une entreprise spécialisée pour la protection ou le nettoyage de votre chantier.

Souscrire une assurance

La législation, dans le but de sécuriser les conditions dans lesquelles sont réalisées certaines opérations de construction et de rénovation, a rendu obligatoire la souscription de plusieurs types de garanties d’assurances dont l’assurance dommages ouvrage. Le cadre légal ainsi défini, a pour vocation d’apporter à tous les intervenants la garantie d’être indemnisés en cas d’accidents, de non conformité de l’ouvrage…Toutefois, des assurances non obligatoires, sont également indispensables afin d’éviter qu’un imprévu ne vienne compromettre l’aboutissement de votre chantier. Ne négligez pas cette phase de prévention et n’hésitez pas à vous faire assister d’un professionnel de l’Assurance.

Devis et contractualisation

Un devis validé par les deux parties (l’émetteur et son destinataire) est un engagement contractuel, qui fixe le cadre des relations entre les signataires. Tous les termes du devis sont donc importants (étapes du chantier, date de démarrage des travaux, délais d’exécution des travaux). Plus les devis sont détaillés, plus ils constituent un engagement ferme de la part de l’émetteur, et plus votre choix de l’intervenant est éclairé. Dans tous les cas, verrouillez bien le contrat ! Sur le plan des délais, des prestations prises en compte, de l’étendue des missions de chacun, etc. Une précaution indispensable pour éviter les mauvaises surprises !

La réception des travaux

C’est l’acte par lequel le Maître d’ouvrage (vous) déclare accepter l’ouvrage avec ou sans réserve. Vous devrez vérifier l’achèvement du chantier, la conformité des travaux et les défauts ou vices apparents. Soyez donc clair et précis dans le descriptif des défauts apparents que vous relevez lors de la réception des travaux, sinon il vous sera impossible de mettre en cause l’entreprise concernée sur cette base. Si vous n’êtes pas assisté d’un professionnel (maître d’oeuvre) lors de cette phase, vous disposez d’un délai supplémentaire de 8 jours pour émettre les réserves, par l’envoi d’un courrier recommandé avec accusé de réception, qui n’auraient pas été constatées le jour de la réception.

Solder les travaux réceptionnés

Vérifier que les factures correspondent aux devis, qu’elles comportent l’ensemble des coordonnées de l’entreprise, sa dénomination, la date de la facture, le montant, la TVA… Archivez et conservez tous les documents relatifs aux travaux. Ainsi, si vous devez régler un litige par la suite, vous aurez à portée de mains, toutes les pièces nécessaires.

Une fois les travaux soldés, vous pouvez envoyer à votre Mairie une déclaration d’achèvement des travaux.

Voir plus de conseils