Pour qui ne recherche pas la sécurité à tout prix, la clôture en piquets présente des avantages non négligeables : elle est agréable à regarder avec son aspect romantique, elle ne coûte par cher à mettre en place et les travaux d’installation sont relativement faciles.

L’espacement des piquets doit être pensé à l’avance, puisqu’il a une incidence sur le temps de travail, sur les coûts (car il détermine le nombre de piquets) et sur la sécurité. Si vous avez des animaux domestiques, vous devrez resserrer vos piquets.

Cependant, si une clôture en piquets est esthétique et bien intégrée à la plupart des jardins, elle ne repoussera pas les cambrioleurs. Dans le cas où vous souhaiteriez plus de sécurité, cherchez plutôt du côté des clôtures en grillage ou des hautes clôtures en bois et en métal. Pour la pose de clôture en grillage ou des hautes clôtures en bois et en métal, faites établir un devis grâce aux artisans sélectionnés par illiCO travaux.

Clôture en piquets : choisir les piquets en bois

Les piquets existent en diverses essences de bois, comme le très populaire sapin ou le pin. Le châtaigner est un bois recommandé par de nombreux artisans, en raison de ses capacités de résistance aux parasites. Il n’est pas traité chimiquement et est donc utilisé par les viticulteurs, les ostréiculteurs et tous ceux pour qui l’environnement est important.

Pose de la clôture en piquets

Comme pour toute clôture, la pose de la clôture en piquets commence par la mise en place d’un cordeau entre deux piquets afin de matérialiser l’ouvrage. La clôture en piquets s’organise autour de poteaux d’angle et de poteaux intermédiaires espacés de façon régulière, qu’on fera mieux de sceller dans le sol avec du béton. Entre les poteaux, on posera des lisses (des morceaux de bois horizontaux) contre lesquels seront appuyés les piquets. Ces derniers sont ensuite plantés avec une masse et cloués ou vissés aux lisses.

Voir plus de conseils