Quand on perce un mur porteur pour installer une fenêtre, il convient de faire attention à ne pas endommager l’intégrité structurelle de son habitation, sous peine de devoir entreprendre par la suite de coûteux travaux de rénovation. Si on n’a pas accès à du matériel de chantier, on peut facilement installer un appui temporaire avec trois longueurs de bois. Lisez ci dessous les étapes à suivre.

Le matériel nécessaire pour fabriquer un appui temporaire pour votre plafond

Pour ce travail, vous n’aurez besoin que d’un peu de matériel de charpentier : des poutres à section carrée de 100 mm de côté, un mètre ruban et un crayon, une scie à bois, des vis ou des clous accompagnés d’une visseuse électrique ou d’un marteau.

Les étapes de la construction d’un appui temporaire pour votre plafond

Coupez vos poutres en trois morceaux : l’élément porteur devra mesurer environ un mètre de plus que la largeur de votre fenêtre ; les poutres verticales feront la hauteur du sol au plafond moins dix centimètres. Si vous avez un doute, mieux vaut couper trop long que trop court.

La mise en place devra se faire à environ 50 cm du mur que vous envisagez de percer. Commencez par mettre un place une des poutres verticales pendant que quelqu’un maintient la poutre de soutien au plafond. Si vous vous servez d’un escabeau, attention à bien le mettre en place.

Placez ensuite la deuxième poutre verticale. Servez vous d’un maillet le cas échéant. Si au contraire une poutre est trop courte, vous pouvez découper des cales pour la fixer.

Voir plus de conseils