Quand on s’apprête à demander à un artisan jardinier de construire une serre conçue sur mesure dans son jardin, il est vital de savoir de quoi on parle. Nous avons discuté dans la première partie de ce dossier des matériaux de la structure. Ici, nous ferons le tour des matériaux transparents d’une serre. Verre ou plastique, que choisir ?

Le verre pour construire une serre : le choix classique pour les parois

Il est très courant d’employer des carreaux de verre de diverses tailles – en fonction de la structure qu’on a choisie pour construire une serre – et d’une épaisseur minimale de trois millimètres. On emploie alors du verre spécialement destiné à l’horticulture, qui est un des matériaux les plus lumineux qu’on puisse employer pour sa serre. Si l’entretien du verre est facile, celui ci nécessite d’être installé sur une structure solide et résistante.

Construire une serre avec des parois de serre en plastique : film ou plaques ?

Quand on parle de revêtement souple pour serre, on a le choix entre le PVC, moins cher, et le polyéthylène, plus résistant. Armé, il résiste mieux aux coupures et aux déchirures. Le principal inconvénient des films plastiques est qu’ils sont très peu isolants.

En matière de plastique en plaques, on a le choix entre l’acrylique, qui transmet très bien la lumière, et le polycarbonate, qui est plus résistant aux chocs.

Lire le premier article sur les matériaux à utiliser pour faire construire une serre

Voir plus de conseils