Le choix de l’extension de maison en réponse à un manque d’espace est très fréquent. C’est même une solution très sollicité par les particuliers. Une tendance qui s’explique par sa facilité de mise en place, notamment l’extension de maison en bois.

Effectivement, une extension de maison en bois permet d’obtenir rapidement une nouvelle chambre, salle de bains, pièce à vivre, salle de jeux, etc.

Que dit la loi en matière d’extension de maison en bois ?

Quelque soit l’usage que vous désirez faire de votre nouvelle pièce, la construction d’une extension de maison en bois apportera sans aucun doute une plus-value à votre habitation. Néanmoins, la création d’une extension de maison en bois doit se plier à plusieurs règles.

Il faut savoir que quelque soit la construction, petite ou grande, il vous faut obtenir la déclaration préalable de travaux. Si l’agrandissement dépasse les 20 m², il vous faudra également le permis de construire. Dans ce cas précis, si votre extension est « écologique », certaines communes facilitent l’accès au permis de construire.

Lorsqu’on construit une extension de maison en bois, il y a également d’autres obligations à respecter comme :

  • ne pas couper la voie d’accès à la voie publique de vos voisins,
  • respecter les distances de discrétion entre votre habitation et celle de vos voisins (environ 3 mètres de manière générale), etc.

Enfin, selon la ville dans laquelle vous vivez, vous pourrez dépasser le COS à hauteur de 20% si votre extension répond à certains critères énergétiques.

Voir plus de conseils