Les cloisons creuses, comme les plaques de plâtre ou le « placo », constituent une grande partie de nos intérieurs. Faciles à poser mais relativement fragiles, il est important de veiller à ce que les fixation pour cloisons creuses soient bien réalisés. Notez qu’il est toujours conseillé de multiplier les attaches pour réduire la charge sur chacune d’entre elles.

Les fixations pour cloisons creuses pour des charges de moins de 10 kg

Les objets de faible poids peuvent s’accrocher aux murs en plaques de plâtre avec des moyens simples. Un crochet, fixé à l’aide d’un ou de deux clous pourra servir pour tous les petits cadres.

La cheville à visser – dans laquelle on insère ensuite la vis de fixation – est une solution qui peut supporter jusqu’à 5 kg. Une cheville à visser peut être faite en matière plastique ou encore en métal.

Une cheville d’ancrage est constituée de plastique ou de nylon et passe à l’intérieur du mur avant de s’étendre pour retenir la vis.

Les fixations pour cloisons creuses pour les charges allant jusqu’à 30 kg

La cheville à ressort comporte deux ailettes qui se déploient au moyen d’un ressort activé par la vis. Elle convient aux charges d’environ 25 kg.

Une cheville à bascule fonctionne sur un principe proche de la précédente, mais avec une seule branche qui s’incruste à l’arrière de la plaque grâce à ses ergots. On peut s’en servir pour des objets d’une vingtaine de kilos.

Enfin, la cheville à expansion est considérée comme le nec plus ultra des fixations pour cloisons creuses. Posée grâce à un système de pince, elle s’écarte à l’intérieur de la cloison et répartit la charge sur une grande surface. En fonction des marques, elle est utilisée pour les charges allant jusqu’à 25 kg.

Vous êtes désormais un expert en fixations pour cloisons creuses !

Voir plus de conseils