Si vous avez une fuite dans votre toiture, il ne faut pas attendre un jour de plus ! Les travaux de rénovation conséquents à ce genre de petit dégât sont souvent disproportionnés, tout comme le sont les coûts.

Repérer une fuite dans son toit, depuis l’intérieur

Quand vous constatez une auréole ou autre signe d’humidité dans votre plafond ou en haut d’un mur, montez immédiatement au grenier avec une lampe torche. Commencez par inspecter la zone située directement au dessus de la partie humide. Dans certains cas, vous ne verrez pas d’eau proprement dite ; cherchez alors des moisissures, des tâches d’humidité ou d’autres signes révélateurs.

Si vous ne trouvez rien, cherchez dans les zones à risque, comme les aérations, les tuyaux, les cheminées, etc. Les lignes d’intersection des pentes du toit sont également propices aux infiltrations d’eau.

Deux astuces pour limiter les dégâts d’une fuite

Si de l’eau imprègne votre plafond, percez un trou à travers pour en faciliter l’évacuation. Plutôt que d’imprégner les plâtres et de décoller la peinture, l’eau traversera le plafond de part en part et vous pourrez la recueillir dans une cuvette.

Hors de tout contrôle, l’eau qui ruisselle à l’intérieur d’un toit peut aller loin et causer des dommages dans des zones difficiles d’accès. Fixez une ou plusieurs longueurs de ficelle sur le parcours de l’eau et placez un seau dessous. La fuite sera ainsi en grande partie canalisée vers le récipient.

Voir plus de conseils