Si vous suivez nos conseils et que vous êtes un bricoleur ou une bricoleuse chevronné(e), vous pouvez venir à bout de la pose d’une gouttière facilement. Sinon, nous vous conseillons de faire appel à l’un de nos artisans sélectionnés. Ces travaux doivent en effet être réalisés dans les règles de l’art pour éviter des dégâts plus lourds au moment de grandes intempéries. Faîtes nous confiance, nos artisans sont les meilleurs !

Quel matériau choisir pour sa gouttière ?

Choix du matériau : on peut installer une gouttière en pvc, en zinc ou en aluminium.

Le matériel nécessaire comprend : échafaudage ou échelle de bonne qualité ; niveau à bulle ; fil à plomb ; cordeau ; décamètre ; marteau et clous ; perceuse électrique ; scie à métaux.

Poser une gouttière selon les normes en vigueur

Les normes pour la pose d’une gouttière ne peuvent pas être négligées : la pente moyenne se doit d’être de 5 millimètres par mètre, en direction de l’écoulement. On établit la pente en réglant les crochets qui tiennent les gouttières. Il faut installer une naissance de gouttière tous les douze mètres au minimum afin de ne pas surcharger l’installation en cas de forte pluie. En effet, le poids de l’eau pourrait l’endommager. Une naissance est une pièce de gouttière qui sert à poser les pièces verticales destinées à l’écoulement. Elle est généralement installée dans un angle, mais il peut être nécessaire de la placer au milieu d’un mur si celui-ci est très long. Le fil à plomb est utile pour placer correctement les descentes.

Quand on planifie les travaux d’installation, il est important de retenir deux détails. Premièrement, un système de gouttières simple est un système efficace et facile à entretenir ; veillez donc à éviter les coudes et les angles inutiles. Deuxièmement, la loi oblige un propriétaire à faire écouler ses eaux sur sa propriété.

Ces conseils vous ont été utiles ? Découvrez-en d’autres sur notre fan page !

Voir plus de conseils