Une étude a été menée par des experts afin de faire le point sur les actions menées dans le cadre du Grenelle de l’environnement. Après 4 ans de démarches écologiques où en est-on ? Réponses.

Où en est-le Grenelle de l’environnement ?

Le bâtiment est un des secteurs clés du Grenelle de l’environnement. L’objectif principal des actions menées dans se secteur est d’arriver, d’ici l’année prochaine, à ne construire que des logements neufs à faible consommation d’énergie primaire (c’est à dire : 50kW/h par m² par année). Du côté des vieux bâtiments, le but est également de relever se défi énergétique en rénovant, grâce aux diverses aides mises en place par l’État.

Pour le secteur du transport, l’augmentation du réseau ferroviaire (plus de 2000 km de lignes à grande vitesse supplémentaires d’ici 2020) ne fait aucun doute sur les conséquences positives que cela aura au niveau de la pollution.

En définitif, les 268 mesures du Grenelle de l’environnement ont pour ambition de diviser par 4, d’ici 2050, les émissions françaises de gaz à effet de serre.

Un défi ambitieux ?

Que savent les français du développement durable ?

Selon une étude IFOP datant de fin 2010, 93% des français connaissent, même que de nom, les mesures prises en faveur des énergies renouvelables. 89% des personnes interrogées assimilent le tri et la réduction des déchets à ces mesures. 88% des français interrogés assimilent également l’incitation aux voitures hybrides et électriques à ces mesures, etc.

De toute cette étude découle un constat général : 81% des français souhaiterait être mieux informé de l’avancement et de la mise en place des actions du Grenelle de l’environnement.

Voir plus de conseils