De plus en plus de ménages souhaitent investir dans la construction d’une maison qui reflète leurs valeurs écologiques. Avant de se lancer dans des travaux de gros œuvre, il peut être intéressant de connaître les options qui se présentent pour les rendre durables.

Les matériaux du gros œuvre durable

Une construction durable se doit d’être composée d’un maximum de matériaux écologiques, à la fois par leur transport, par leur composition et par leurs processus de fabrication. La norme européenne CE assure que les matériaux correspondent aux spécifications imposées, aussi faut il toujours privilégier ce label. En outre, les matériaux produits localement devront être choisis en priorité pour limiter l’empreinte carbone du gros œuvre.

L’économie de matériaux est également prépondérante pour une construction écologique. Il est vital de ne pas consommer plus que nécessaire et de chercher à construire avec le moins de matériaux possibles.

Le gros œuvre durable et la conservation de l’énergie

Éviter les déperditions d’énergie est le principal but d’une construction durable. Or, c’est à l’étape du gros œuvre qu’on agira le mieux sur cet aspect. On pourra ainsi planifier comment tirer parti de l’énergie solaire tout en évitant les ponts thermiques.

L’isolation est à cet égard particulièrement importante. L’investissement en temps et en argent fait dans cette partie de la construction sera payant par la suite. Il est donc vital de bien parcourir ses plans à la recherche de ponts thermiques et de suivre l’exécution de près. Le gros œuvre durable s’apparente donc à une solution rentable.

Voir plus de conseils