Isoler ses portes fait partie de ce qu’on pourrait qualifier de travaux confort. Si on veut vivre dans une maison ou un appartement calme, il faut veiller de très près à la façon dont les portes sont constituées et équipées. Voici quelques éléments de réponse qui vous serviront pour planifier vos prochains travaux d’isolation phonique.

Isoler ses portes d’entrée contre le bruit

Quand son logement donne sur la rue ou sur un couloir très passant – comme l’entrée d’un immeuble par exemple – il devient très vite vital de la rendre aussi imperméable au bruit que possible.

En fonction des matériaux dans lesquels elle est construite, une porte sera plus ou moins bien résistante aux sons. Les portes en métal sont les grandes perdantes sur le tableau de l’isolation phonique. À l’autre extrémité du classement, on trouve les portes en PVC ainsi que toutes les portes blindées. Ces dernières étant composées de plusieurs couches de matériaux différents, elles sont en effet très résistantes aux ondes sonores.

Isoler ses portes intérieures contre le bruit

Quand on vit à plusieurs, qu’on a un musicien en herbe dans la famille ou qu’on installe un home cinéma, l’installation d’une ou de plusieurs portes à bonne résistance acoustique se révèle vite important.

L’isolation acoustique se mesure en décibels (dB). Il est possible de trouver dans le commerce des portes isolantes toutes faites ainsi que des kits de protection phonique. En revanche, un bon bricoleur peu grandement améliorer l’isolation d’une porte en posant des panneaux de MDF, de contreplaqué et d’absorbant sonore selon le principe dit « de masse-ressort-masse ».

Voir plus de conseils