En ce qui concerne les joints de plaques de plâtre, y a deux écoles chez les artisans plâtriers. Certains préconisent l’emploi de bandes autocollantes en fibre de verre pour leur simplicité d’usage, tandis que les autres ne jurent que par les traditionnelles bandes de papier cartonné.

Les joints de plaques de plâtre avec de la bande en papier cartonné

Cette méthode, qui existe depuis longtemps, consiste à poser sur une première épaisseur de ciment une bande de carton fin. Elle requiert une étape de plus, mais donne de très bons résultats à condition de connaître quelques astuces. Il faut par exemple s’assurer de laisser suffisamment de ciment sous la bande pour qu’elle adhère correctement. Autrement, des bulles peuvent se former au séchage. Avec le temps, les bandes en papier cartonné peuvent également présenter des craquelures.

Les joints de plaques de plâtre avec de la bande en fibre de verre

La bande en fibre de verre étant autocollante, son principal avantage est qu’elle ne requiert pas de couche de ciment préalable : on la colle directement sur les joints. Les fibres étant espacées, on remplit les interstices en posant le ciment par dessus. Un autre avantage des fibres de verre est leur durabilité et leur maintien dans le temps.

Il faut aussi prendre en compte le fait que les fibres peuvent s’accrocher au couteau pendant la pose du ciment. Si on n’est pas prudent, la bande peut se décoller et compliquer le procédé. En outre, une bande autocollante n’est pas idéale pour les angles. Pour cet usage, il est recommandé de lui préférer la bande papier.

Si vous n’êtes pas un expert dans le domaine, mieux vaut faire appel à un artisan plaquiste ! Il saura réaliser un travail irréprochable sans abimer l’existant.

Découvrez à présent comment réaliser un effet texturé sur vos plaques de plâtre !

Voir plus de conseils