Qu’on soit en pleins travaux de construction ou qu’on envisage une rénovation intérieure, il est important de penser à toutes les facettes du confort des espaces de vie. L’acoustique est sans doute celui de ces aspects que l’on oublie le plus facilement, avec des conséquences parfois graves. En effet, le bruit est une des premières causes de stress dans nos sociétés modernes. Lisez l’article ci dessous pour découvrir comment ne pas commettre d’erreur.

Acoustique : les matériaux d’une bonne isolation phonique

Le premier responsable d’une mauvaise acoustique dans une maison ou un appartement est l’architecte. C’est lui qui décide des espaces et des matériaux de construction. En effet, les parois dures et réfléchissantes renvoient facilement le son et peuvent transformer un poste de télévision en machine à stress. Le verre, les métaux et les alliages, ou encore le béton : autant de pièges à sons qu’il est important de désamorcer.

L’aménagement intérieur et l’isolation acoustique

En fonction de l’utilisation d’une pièce, on voudra traiter l’acoustique de façon différente. Une chambre devra absorber le bruit (surtout dans le cas d’une chambre d’enfants), un couloir le transmettre pour faciliter la communication, une pièce de vie pourra faire l’un ou l’autre en fonction de l’âge et des désirs des occupants.

L’installation de tapis épais, de rideaux et de tentures est un premier moyen d’améliorer l’acoustique. Ensuite, on regardera du côté des revêtements pour murs et plafonds, avec une préférence pour les matériaux poreux et épais, comme le plâtre, les crépis et le bois. La pose de panneaux supplémentaires pour épaissir les murs est une option. Ils peuvent en outre servir à cacher les conduits d’aération et les câblages.

Voir plus de conseils