Autrefois, les installations d’assainissement non collectives étaient toutes des fosses septiques. Aujourd’hui, les travaux d’assainissement se font de plus en plus souvent dans le sens de l’installation de fosses toutes eaux.

Les fonctions de la fosse toutes eaux

Une fosse toutes eaux a deux fonctions. En plus de traiter les eaux vannes (ou eaux « noires », c’est à dire les eaux qui proviennent des toilettes et contiennent des déchets humains) elle accepte les eaux ménagères (ou eaux « grises » en provenance des salles de bains ainsi que de la cuisine).

La fosse collecte les eaux et se charge de liquéfier les matières solides tout en les séparant des graisses au moyen d’un bac dégraisseur.

Comment installer une fosse toutes eaux ?

En plus du bac dégraisseur cité plus haut, une fosse toutes eaux doit comporter un système secondaire. En effet, seule une partie des déchets est décomposée dans la fosse par les bactéries naturelles. Le reste du traitement est réalisé dans une tranchée d’épandage. Des tuyaux enterrés déversent les eaux dans un sol aménagé avec des graviers. Ce sont les bactéries du sol qui se chargent de l’épuration de l’eau avant que celle ci ne rejoigne la nappe phréatique.

Quand le sol n’est pas suffisamment perméable, on doit reconstituer une zone d’épandage avec du sable et des bactéries ajoutées.

Voir plus de conseils