En quarante ans, la consommation d’eau a été démultipliée. L’eau est une ressource fragile, de plus en plus chère, et il apparaît nécessaire aujourd’hui de trouver des solutions pour la préserver. Mais comment la récupérer, la stocker et l’utiliser ?

Les modes de récupération d’eau

Les récupérateurs d’eau de pluie hors sol sont aujourd’hui les plus utilisés. En effet, ce sont de grands contenants placés sous les gouttières pour recueillir la pluie venant des toits. Un couvercle permet de filtrer et protéger l’eau récupérée. Vous pouvez alors l’utiliser pour arroser le jardin, laver votre voiture… Ce système est à la portée de tous et peu onéreux !

La cuve enterrée fonctionne sur le même principe que la cuve hors-sol sauf qu’elle permet, en plus, de filtrer l’eau bien plus efficacement. L’eau recueillie est ainsi utilisable à l’intérieur de la maison pour tous vos équipements : toilettes, machine à laver, lave-vaisselle… Ce type de cuve nécessite d’intervenir sur votre réseau de plomberie et de mettre en place les branchements adaptés qui permettront de connecter le système de récupération d’eau aux différents équipements de la maison.

A savoir : ce système est adaptable aussi bien aux nouveaux logements qu’aux anciens.

Choisir une telle installation permet de réaliser des économies et d’agir en faveur de l’environnement. En effet, l’eau de pluie récupérée va permettre de diminuer la facture d’eau et de préserver les nappes phréatiques.

Je souhaite découvrir le Guide Pratique du Ministère de l’Écologie

Quel matériau pour mon récupérateur d’eau ?

Pour ce qui est du matériau constituant la cuve, vous avez le choix entre le béton et le plastique. Ils possèdent, évidemment, chacun leurs avantages et inconvénients. La citerne plastique sera plus facile à installer tandis que la cuve béton sera plus résistante.

Pour faire le bon choix, faites appel à illiCO travaux. Nous saurons vous guider vers les meilleurs artisans de votre région !

Combien ça va coûter ?

Pour installer une cuve hors sol, il vous faudra débourser entre 50 et 100 € en moyenne, et user un peu d’huile de coude. En revanche, cela n’aura vraiment pas le même impact qu’une installation enterrée sur votre porte-monnaie et sur l’environnement.

Pour faire installer un système de récupération d’eau de pluie enterré, il faut compter entre 5 000 et 10 000 €. Les tarifs varieront selon plusieurs critères : la capacité de la citerne, l’accessibilité du terrain et l’état de la plomberie.

L’investissement pour un récupérateur d’eau de pluie enterré est nettement supérieur à celui pour une cuve hors-sol mais, il faut savoir que celui-ci peut rapidement être rentabilisé, notamment grâce au crédit d’impôt de 15% sur le matériel (dans la limite de 8 000 € pour une personne seule et de 16 000 € pour un couple).

Voir plus de conseils