La ventilation, des logements résidentiels en particulier, répond à un besoin d’hygiène et de santé.

Une vmc double flux ou simple flux permet de renouveler l’air pour une meilleure respiration et d’éliminer les pollutions intérieures, causées par les habitants d’un logement.

En terme énergétique, la ventilation représente une grosse perte d’énergie de chauffage pour les habitations mal isolées (parfois jusqu’à 30%).

Ainsi, il est d’autant plus important d’y prêter une grande attention et, donc, d’adapter son système de vmc à ses besoins.

Elle permet également de limiter, dans les bâtiments climatisés, la consommation d’énergie en période estivale ou à mi-saison.

La ventilation mécanique contrôlée, trop souvent négligée dans les bâtiments industriels

Dans le secteur résidentiel, les solutions de ventilation sont plutôt bien cernées. A l’opposé, dans le secteur industriel, les professionnels sont encore en quête de plus de fiabilité et d’efficacité.

Une des causes : la mauvaise maintenance des systèmes de vmc. Une étape très importante mais, malheureusement, pas toujours bien menée. Trop peu de contrôles sont aujourd’hui effectués sur les installations de ventilation : de gros progrès sont donc encore à faire dans ce domaine.

L’ADEME encourage les professionnels du secteur à s’orienter vers une maîtrise de la consommation d’énergie et à une amélioration de la qualités des systèmes fait pour ventiler. Elle préconise notamment : l’adaptation des débits d’air aux besoins, la récupération de la chaleur sur l’air existant, une limitation des consommations des ventilateurs, la recherche de solutions de ventilation hybride, la vérification des installations, la limitation des bruits transmis ou émis par la ventilation…

Voir plus de conseils