Que vous fassiez appel à un artisan spécialisé en fenêtres, ou que vous les posiez vous même, connaître le vocabulaire de la profession vous sera d’un grand secours.

Les éléments des fenêtres

Le châssis est la partie mobile des fenêtres qui encadre le vitrage. Il est composé de deux montants verticaux, dont un montant ouvrant, de deux traverses horizontales et de la quincaillerie de fermeture (loquets, poignets, charnières, etc.).

Le vitrage peut être simple, double ou triple.

Le dormant encadre le châssis et fixe la fenêtre au mur. On le fabrique le plus souvent dans le même matériau. Il comporte des traverses et des traverses d’imposte (situées au milieu des fenêtres dotées de plusieurs châssis), un appui, des montants (on appelle « meneau » un montant intermédiaire).

Les différents modèles de fenêtres

La fenêtre pivotante. Aussi appelée « fenêtre à battants », cette fenêtre s’ouvre sur des charnières verticales, à la manière d’une porte.

La fenêtre basculante est dotée de charnières horizontales, installées sur la traverse supérieure.

La fenêtre à soufflet est une fenêtre basculante qui s’articule par le bas (charnières sur la traverse inférieure).

La fenêtre coulissante peut fonctionner avec un système soit horizontal, soit vertical. Dans ce dernier cas, on parle de « fenêtre à guillotine ».

Enfin, une fenêtre oscillo-battante peut s’ouvrir verticalement ou horizontalement grâce à un ingénieux système de fermeture.

Voir plus de conseils