Les techniques de ponçage sont simples : soit on travaille à la main, soit on se sert d’une ponceuse électrique pour les travaux de menuiserie plus lourds. En revanche, les matériaux avec lesquels poncer sont bien plus variés. Nous vous proposons de les détailler dans ce dossier.

Le ponçage avec de la laine métallique

Les laines métalliques sont adaptées au décapage et au ponçage du bois, mais également d’autres matières comme le métal. Certaines laines inoxydables peuvent servir quand les produits utilisés sont à base d’eau. Les laines métalliques existent en différentes grosseurs, destinées à des travaux plus ou moins précis.

Utiliser des papiers abrasifs

Le papier de verre, ou papier abrasif, est la solution la plus courante pour qui veut décaper ou poncer à la main. Le support, recouvert de grains de dureté variable, peut être constitué de toile ou de papier. Les grains peuvent être constitués de grenat, qui est utilisé pour le bois non traité ; d’émeri, principalement utilisé pour le métal ; de carbure de silicium qui s’use au fur et à mesure, ou enfin d’oxyde d’aluminium, dont les grains fragiles et cassants conservent leur pouvoir abrasif, et qui sert beaucoup pour le ponçage du bois.

On a recours à un bloc à poncer pour mieux tenir le papier de verre en main. Pour obtenir un meilleur fini, on commence souvent par du papier grossier pour finir par du papier fin, qui efface les marques qu’on a pu faire auparavant.

Quel grosseur de papier pour quel emploi ?

Les papiers de verre sont classés en fonction de la grosseur du grain.

  • Les plus gros (200 et plus) servent pour le ponçage des dernières finitions et les vernis
  • Les papiers de grosseur 100 à 200 sont utilisés pour les plastiques
  • Les bois qu’on prévoit de teindre et les finitions ; les grosseurs de 80 à 100 pour poncer le bois nu
  • Les grosseurs inférieures à 80 servent à dégrossir et à enlever les anciennes peintures pendant les travaux de rénovation.

Comme beaucoup d’outils spécialisés, les ponceuses ont évolué pour s’adapter à tous les types de travaux de menuiserie. Lisez ce qui suit pour découvrir les différents types de ponceuses électriques.

Le ponçage avec une ponceuse à bande

Également appelé ponceuse à courroie, cet outil est idéal pour retirer de lourdes épaisseurs de matériau. Un moteur fait circuler la bande de papier abrasif un peu à la manière des chaînes d’un char d’assaut. Il faut toujours faire attention en plaçant la courroie : celle-ci a un sens de rotation, généralement indiqué par des flèches à l’intérieur.

Du fait de sa puissance, on s’en sert souvent pour le ponçage des planchers ; il n’est pas recommandé d’utiliser une ponceuse à bande pour les finitions. En revanche, des modèles plus légers existent pour les petites surfaces ou l’intérieur des rainures. Ce sont les ponceuses à ruban et les limes électriques.

Le ponçage avec une ponceuse delta

Cette ponceuse porte aussi le nom de ponceuse souris, ponceuse d’angle ou ponceuse de paume. Plus petite que tous les autres modèles, elle est équipée d’une semelle qui rappelle celle d’un fer à repasser. On fixe sur cette surface un morceau de papier abrasif vendu par paquets.

Son volume réduit et la forme de sa semelle permettent de travailler dans les angles et sur les surfaces difficiles à atteindre, comme les barreaux d’une chaise ou d’une balustrade par exemple.


Lorsque l’on envisage de réaliser soi-même des travaux de menuiserie, mieux vaut connaître les outils à utiliser. Pour le ponçage de grandes surfaces la ponceuse excentrique sera l’idéal en revanche la ponceuse vibrante vous permettra de poncer plus en détails. Découvrez leurs caractéristiques.

Le ponçage avec une ponceuse excentrique

Dit aussi ponceuse orbitale ou ponceuse aléatoire, ce modèle est conçu pour travailler rapidement sur de larges surfaces. Il est équipé de disques de papier de verre qui sont animés d’un mouvement de rotation aléatoire, évitant ainsi de laisser des traces circulaires sur le bois.

La ponceuse excentrique est idéale pour travailler sur des surfaces convexes et concaves, comme par exemple les pieds d’un meuble. Ses vitesses variables permet des usages variés – du gros œuvre à la finition.

Le ponçage avec une ponceuse vibrante

Aussi appelé ponceuse à feuille de verre, cet outil fonctionne avec des morceaux de papier abrasif qui peut soit s’acheter en paquets de feuilles prédécoupées, soit être taillé sur mesure. Le moteur intégré imprime un mouvement circulaire à la feuille, ce qui permet de travailler de manière plus subtile qu’avec les modèles orbitaux ou à courroie.

Note de sécurité : n’oubliez jamais de porter un masque anti poussière ainsi que des lunettes de protection quand vous utilisez une ponceuse électrique. Certaines ponceuses sont équipées d’un sac pour récupérer la poussière, et d’autres peuvent être fixées au tuyau d’un aspirateur, ce qui réduit considérablement les risques d’inhaler de la poussière ainsi que le ménage à faire !

Pour un ponçage efficace, n’oubliez jamais de travailler dans le sens du grain du bois.

Ces conseils vous ont été utiles ? Découvrez-en d’autres sur notre fan page !

Voir plus de conseils