Quand on installe de la moquette à l’issue de ses travaux de construction ou dans un processus de rénovation intérieure, il est important de ne pas se tromper de produit. En effet, personne ne souhaite installer chez soi des revêtements polluants, non écologiques ou potentiellement dommageables pour la santé de sa famille. Pour cela, les normes et les labels des moquettes sont les meilleurs alliés de l’acheteur.

Les marquages NF et CE, principaux labels des moquettes

La marque CE est obtenue par les produits qui transitent dans l’Union Européenne pour répondre aux directives de santé, de sécurité et de protection des acheteurs. Elle peut être contrôlée par un organisme tiers, mais ce n’est pas obligatoire.

Le marquage NF – UPEC (Usure à la marche et au Poinçonnement par les objets, le comportement à l’Eau et la résistance aux tâches Chimiques) répond aux normes françaises NF 1307 et NF 1470, en fonction des types de produits. Il certifie la qualité, la fiabilité et le type de produit afin que le consommateur ait la garantie que la moquette est utilisable dans les conditions pour lesquelles elle est vendue. Ce label, également disponible comme labels des moquettes est vérifié par un organisme indépendant : le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment).

Les autres classification et labels des moquettes

Les produits qui ne sont ni marqués CE, ni estampillés UPEC peuvent bénéficier d’un classement venant directement de la norme NF 1307, ou bien recevoir la classification T-ICCO (International Carpet Classification Organisation), qui comporte six degrés d’usage et 5 indices de confort.

Voir plus de conseils