Difficile d’endormir bébé quand il se réveille à chaque fois que vous souhaitez sortir de la chambre. Et quel agacement d’entendre ces bruits de craquement à chaque pas dans votre appartement ou votre maison. En achetant une maison à rénover et, en règle générale, dès que le parquet est un peu ancien, on se retrouve souvent confronté aux situations inconfortables et gênantes d’un parquet qui craque. Alors c’est vrai, le bois est un matériau qui « travaille » mais illiCO travaux vous donne tout de même quelques-uns de ses conseils pour atténuer ou même stopper le craquement du parquet.

Pourquoi le parquet craque-t-il ?

Le plus souvent, un parquet qui craque à chaque passage est un parquet ancien. Pourquoi ? Parce que les parquets anciens sont composés de très grandes lames fixées sur des solives en bois. Le passage d’une personne va générer une pression sur une des lames, qui va se courber légèrement, et créer des frottements avec une des lames accolées. Ces frottements sont la cause du parquet qui craque.

Et plus les lames sont grandes, plus elles sont susceptibles de se courber et de générer ces frottements.

Les frottements sont également possibles entre les lames de bois et les solives si le système de fixation a perdu de sa force ou a pris du jeu.

Parquet qui craque : les fausses bonnes idées

Beaucoup de personnes se retrouvent dans ces situations agaçantes et cherchent des conseils sur internet. Méfiez-vous, certaines astuces qu’on peut trouver ne fonctionnent pas, dans le meilleur des cas, ou bien peuvent se révéler très dangereuses !

Sont à proscrire :

  • l’usage d’huiles : si elles ne résolvent pas votre problème, elles ont également l’avantage d’abîmer vos parquets. Ce serait dommage de ne pas profiter de vos parquets anciens.
  • la cire de bougies : en plus d’être aussi inutile que les huiles, elle peut facilement déclencher un incendie dans votre habitat lors de sa dépose.

Éviter le parquet qui craque

Pour vous aider, nos experts en menuiserie vous donnent quelques solutions pour éviter le parquet qui craque.

La première solution évoquée par nos experts est une solution qui va résoudre votre problème à moyens termes et qui a l’avantage de ne pas coûter cher du tout. Utilisez du talc. Pour se faire, déménagez les meubles de la pièce et saupoudrez votre parquet de talc. Lorsqu’une bonne couche de tact est disposée, étalez-le à l’aide d’un balai, en prenant bien soin d’en déposer entre les lames. L’idéal est de marcher dessus plusieurs fois de manière à ce qu’il pénètre bien entre les lames.

Pour la deuxième solution, plus stable, vissez plus fermement les lames sur les lambourdes ou les solives. Pour trouver les solives, frappez avec votre doigt sur les lames jusqu’à ce que ça ne sonne plus creux.

La troisième solution, qui est normalement la bonne, nécessite de gros travaux. En effet, l’idée est de démonter l’entièreté du parquet, et de le reposer en bonne et due forme. Le risque, c’est qu’en cas de parquet très ancien, certaines lames s’abîment, se cassent ou ne peuvent plus se déposer. Et dans ces cas précis, tout le parquet est à refaire.

La menuiserie est une affaire de professionnel, c’est pourquoi nos experts vous conseillent d’essayer les solutions 1 et 2 et de les contacter pour tout projet de menuiserie important.

Allez-vous donner ses conseils à votre voisin du dessus qui se couche bien plus tard que vous et qui vous empêche de dormir avec ses allers et retours ?
Ces conseils travaux vous ont été utiles ? Découvrez-en d’autres sur notre fan page !

Voir plus de conseils