Une fuite ou un petit dégât des eaux dans la salle de bains du premier, et vous vous retrouvez avec une auréole jaunâtre et un plafond abîmé. Cette tache disgracieuse risquant de gâcher l’harmonie de vos pièces de vie, il est à parier que vous voudrez la faire disparaître. De plus, en cas de revente, un plafond abîmé peut faire fuir d’éventuels acheteur. Il ne suffit pas de passer une couche de peinture, mais il ne s’agit pas non plus d’un travail très compliqué. Comme vous allez le voir en lisant les étapes ci-dessous, vous n’aurez pas besoin de faire de gros travaux de peinture.

Repeindre un plafond abîmé par l’humidité

Matériel nécessaire :

  • De la peinture anti-taches (en pot ou en bombe)
  • Un pinceau
  • Un masque anti-poussière
  • Une paire de lunettes de protection
  • Une bâche (en tissu ou en matière plastique)
  • Un escabeau

Les étapes de rénovation d’un plafond abîmé par l’humidité

Étape 1 : vérification. La première étape consiste à repérer la fuite. Rien ne sert de réparer votre plafond si vous ne savez pas d’où vient l’humidité. Le plus souvent, ces auréoles proviennent de la salle de bains. Si celle-ci est au-dessus de la tache, faites le tour de vos installations, vérifiez la plomberie et les joints étanches.

Étape 2 : nettoyage. Nettoyez bien la zone tachée à l’aide d’un chiffon sec pour retirer la poussière et d’éventuels débris de peinture.

Étape 3 : préparation. Posez votre escabeau sur une bâche pour protéger votre sol. Le cas échéant, couvrez vos spots ou chandeliers avec du rouleau adhésif de masquage et du papier journal.

Étape 4. Que vous ayez choisi une peinture anti-tache en pot ou en spray, lisez bien les instructions du fabricant. Si vous peignez à la bombe, protégez-vous avec des lunettes et un masque. Laissez bien sécher, et appliquez une deuxième couche si nécessaire.

Étape 5. Si votre plafond abîmé n’est pas blanc, couvrez la zone réparée avec la peinture adéquate pour la faire disparaître.

Voir plus de conseils