Il existe une multitude de variétés de lambris en bois qui peuvent intervenir dans vos travaux de décoration. On en trouve de diverses essences (sapin du nord, pin des landes, cèdre rouge, chêne, châtaignier et bois exotiques).

Avant de commencer, il est important de déballer et d’aérer ses lames pendant deux jours afin qu’elles soient toutes à la même température et exemptes d’humidité.

Poser du lambris bois

Le principe est simple : on pose ses lames (verticales) sur des tasseaux horizontaux fixés au mur. Ceux-ci doivent présenter une surface rigoureusement plane. Il faudra installer des cales au besoin et se servir d’un fil à plomb pour s’assurer de la verticalité de l’ensemble. Les tasseaux sont installés tous les 40 à 50 centimètres les uns des autres, avec des interruptions pour la circulation de l’air sous les lambris en bois.

Sous le tasseau du bas, situé à 5 centimètres du sol, posez des morceaux de bois où vous clouerez les plinthes par la suite.

Fixer ses lambris en bois

Posez votre premier lambris dans un angle, et assurez-vous qu’il est parfaitement vertical. En effet, il vous servira de repère pour toute la pose qui suivra. Fixez les lambris en bois avec des clous à tête d’homme, que vous ferez disparaître à l’aide d’un chasse-clous.

Enfoncez les lames les unes dans les autres à l’aide d’un marteau. Pour éviter les traces de coups, vous vous servirez d’un morceau de lame que, pour des raisons évidentes, on appelle un « martyr ».

Ces conseils vous ont été utiles ? Découvrez-en d’autres sur notre fan page !

Voir plus de conseils