Quand vient le printemps, il est agréable de s’installer dans son jardin, sur son balcon ou sur sa terrasse pour profiter du parfum des fleurs. Un treillage sur un mur permet aux plantes grimpantes de s’épanouir sans endommager la maçonnerie. Qui plus est, c’est une décoration des plus agréables à l’œil. Nul besoin de faire appel à un artisan jardinier pour l’installer : il suffit de suivre ces étapes. Si vous ne disposez pas du matériel nécessaire et que vous préférez laisser faire une professionnel pour vous assurer un résultat impeccable, vous pouvez faire établir un devis jardin et espaces verts grâce aux artisans sélectionnés d’illiCO travaux.

Pose d’un treillage : les préparatifs

Pour commencer, assurez-vous que votre treillage est traité. Si ce n’est pas le cas, passez un produit préservant au pinceau avant tout. Traitez également les baguettes de support.

Déterminez l’emplacement idéal du treillage et marquez-le au crayon. Il doit se situer à un minimum de 30 centimètres du sol. Servez-vous d’un niveau à bulle pour vous assurez qu’il est bien droit.

Pose d’un treillage : laisser de la place aux plantes

Pour donner aux plantes la place de grimper entre le mur et le treillage, vous allez poser des baguettes de deux à trois centimètres de section sur le mur. Celles-ci serviront de support au treillage. Deux baguettes verticales suffisent à un treillage d’un mètre cinquante. Posez-les sur le mur à l’aide d’une perceuse, de vis et de chevilles à maçonnerie. Suivez bien les marques faites précédemment.

Il ne vous reste plus qu’à visser en force votre treillage sur les baguettes, avec une visseuse électrique et des vis à bois. N’oubliez pas de vérifier la verticalité de l’ensemble avec votre niveau à bulle.

Ces conseils vous ont été utiles ? Découvrez-en d’autres sur notre fan page !

Voir plus de conseils