Il est de plus en plus courant d’installer des climatiseurs dans les logements particuliers. Avant d’entreprendre les travaux de climatisation nécessaires, il est important de connaître les origines, les contraintes et les principes de la climatisation.

Principes de la climatisation : une définition

Ce qu’on nomme communément « climatisation » est la technique qui régule les conditions de l’air pour améliorer le confort. Elle intervient sur la température, sur le taux d’humidité (ou degré d’hygrométrie), mais aussi dans l’absolu sur la poussière, les pollutions et les corps étrangers. Plus compliqué à mettre en œuvre que le chauffage, le refroidissement de l’air fait appel à des techniques élaborées. Il est très conseillé à faire appel à un expert du secteur : le chauffagiste-climatiseur.

Principes de la climatisation : une longue histoire

Même si les systèmes de climatisation modernes remontent à une invention de l’ingénieur américain Willis Haviland Carrier au début du siècle dernier, les principes de rafraîchissement de l’air sont connus depuis la Rome antique. En effet, les Romains utilisaient des aqueducs pour faire couler de l’eau dans leurs villas, ce qui refroidissait l’air par évaporation. Les empereurs chinois Han se servaient de ventilateurs pour rafraîchir leurs palais, et ce depuis le deuxième siècle après Jésus-Christ.

Par la suite, diverses expériences et inventions émaillèrent l’histoire du 17è siècle au premier climatiseur de Carrier en 1902. La plupart fonctionnaient sur le principe de la compression de liquides et de gaz et menèrent également au développement des réfrigérateurs, congélateurs et chambres froides qui participent à notre confort moderne.

Vous aimerez aussi :

Partie 2 : les fonctions de la climatisation

Voir plus de conseils