Afin d’améliorer l’efficacité des systèmes de refroidissement pour bâtiments et d’éviter les problèmes de trop forte chaleur en été, il est impératif de prévoir une protection solaire dès la construction du bien. La protection solaire existante est souvent utilisée pour protéger les vitres exposées au soleil mais aussi les murs.

La mise en place de vitres ou de baies vitrées au sud ou à l’ouest va favoriser l’apport de chaleur dû à la bonne exposition au soleil en hiver. Mais, en été cela provoquera une surchauffe : c’est le phénomène d’effet de serre.

Les 4 catégories de protection solaire pour bâtiments

  • les masques architecturaux, aussi appelés protections fixes
    Ils font partie des ouvrages de maçonnerie et sont fixés autour des baies vitrées à protéger. Il existe : les casquettes, les flancs, les loggias…
  • les protections mobiles
    Ce sont les protections mises en place juste quand cela est nécessaire, comme par exemple les volets, les stores, les lames…
  • les films réfléchissants / ionisants
    Il s’agit d’une technique récente possédant beaucoup d’avantages : ne modifie pas l’aspect extérieur du bâti, protège jusqu’à 80 % des transmissions d’énergie solaire, presque aucun rayonnement ultraviolet ne traverse la vitre, aucun entretien particulier après installation…
  • les protections végétales
    Ici, il faut planter des arbres ou des plantes à feuilles tout près du bâtiment. L’avantage est écologique bien sûr et réside également dans le fait que la masse de feuillage varie d’une saison à l’autre.

Pour de bons conseils sur la protection solaire des bâtiments n’hésitez pas à contacter les artisans sélectionnés par illiCO travaux.

Voir plus de conseils