L’eau est le pire ennemi de votre charpente et donc de votre logement dans son ensemble.

Lors de fortes intempéries, l’eau apporte avec elle les moisissures et les champignons qui ont la capacité de rapidement détruire votre charpente. Il faut prendre des précautions en amont pour protéger sa charpente, lutter contre les effets dévastateurs de l’eau et s’éviter des travaux de rénovation de grande ampleur.

Protéger sa charpente c’est la surveiller attentivement

Certaines parties de votre charpente sont plus vulnérables que d’autres en cas d’infiltration. Il faut alors essayer d’avoir un œil sur elles. Le sommet est une des zones qu’il faut surveiller avec attention. En effet, l’eau y pénètre rapidement en suivant les fibres du bois.

Dans certaines charpentes, les coyaux sont une autre zone vulnérable à ne pas négliger. Le taux d’infiltration de l’eau y est très fort.

Comment enrayer les dégâts des infiltrations sur le bois ?

Il est important de surveiller sa charpente et d’intervenir, le cas échéant, sur tout risque d’infiltration dans le toit. Dès que vous remarquez une anomalie ou qu’une partie de votre charpente se détériore, contactez un artisan charpentier pour qu’il vienne procéder au remplacement et, par la suite, au traitement du bois.

Pour des devis charpente fiables, contactez illiCO travaux !

Voir plus de conseils