Si vous rénovez une maison ou que vous construisez du neuf, il est à espérer que vous ayez pensé au plafond. En effet, pendant les travaux de rénovation ou de construction, il est important de savoir à l’avance quel type de plafond vous avez prévu d’installer pour ne pas commettre d’impair sur le chantier. Notre article fait pour vous le tour des options que vous pouvez envisager.

L’importance du plafond dans une pièce

À première vue, quand on n’a pas d’expérience de la décoration intérieure, on peut avoir tendance à penser que le plafond n’est qu’un élément mineur dans l’ambiance d’une pièce. Ce serait là une grossière erreur. Même s’il est au dessus de nos têtes, presque pour ainsi dire hors de vue, le plafond a un rôle d’intégration des divers côtés de la pièce. Bien plus que le sol, qui est encombré de meubles et de tapis, il relie les éléments et les fusionne pour donner un tout cohérent – ou bien il les sépare, si on n’a pas fait le bon choix.

Les trois grandes catégories de plafonds

Le faux plafond, fixé sous le plafond véritable, est très en vogue chez les décorateurs et les architectes. Il permet toutes les fantaisies, qu’il soit suspendu ou tendu. Il peut être en plaques de plâtre, en PVC, en lattes de bois ou, dans le cas du plafond tendu, en toile aux finitions très variées.

Le plafond fixé est, sur le même principe que le plafond suspendu, composé d’éléments ajoutés. En revanche, ceux ci ne sont pas accrochés à une structure métallique, mais bel et bien fixés dans la structure de la maison.

Enfin, le plafond en plâtre est simplement un enduit armé dont on recouvre le plafond. C’est la méthode des artisans plâtriers, utilisée dans nos maisons depuis des générations.

Voir plus de conseils