En fonction des régions et des architectes, les toits plats sont plus ou moins populaires. Une toiture plate offre des avantages certains, ne serait-ce qu’au plan de l’habitabilité. Or, les règles de construction ne sont pas les mêmes quand il s’agit de réaliser la charpente d’un toit plat. Voici quelques éléments de réponse !

charpente d’un toit plat : comment faire ?

Pour construire la charpente d’un toit plat, trois techniques sont utilisées le plus souvent. Il s’agit de la technique de la toiture froide, de la toiture inversée et de la toiture chaude. Ainsi, la charpente réalisée sera faite en fonction du type de technique de construction utilisé pour mettre en place le toit plat de la maison.

Faire appel à un professionnel pour réaliser la charpente d’un toit plat

Depuis Le Corbusier et les années 1920, le toit plat, aussi appelé toit-terrasse, se doit d’être habitable et étanche. En effet, l’eau ne peut s’écouler aussi facilement depuis un toit plat que depuis un toit en pente. Les professionnels engagés utiliseront le plus souvent des membranes d’étanchéité ou des résinés polyuréthanes ou métacryliques.

La charpente d’un toit plat est fonction des matériaux utilisés pour la construction. En suivant les indications de l’architecte, le charpentier se servira d’essences de bois ou de poutrelles métalliques.

Voir plus de conseils