Les travaux d’aménagement d’une maison peuvent nécessiter plus qu’un simple coup de peinture. Le confort passe aussi par le silence, surtout quand on a des enfants ou un musicien dans la famille ! Réaliser une isolation acoustique peut alors se révéler important. Il est relativement simple d’isoler une pièce du reste d’un logement en réalisant ce que les artisans maçons appellent une « boîte dans la boîte. »

Profilés et matériau absorbant

L’installation d’une boîte dans la boîte se fait tout simplement en posant des plaques de plâtre doublées d’une couche d’isolation phonique sur les murs et le plafond et, si la pièce est à l’étage, en ajoutant un parquet isolant.

Comme pour toute pose de plaques de plâtre, on installe des profilés en métal (ou une ossature en bois) qui seront fixés au mur. Pour une plus grande efficacité, on pourra poser les profilés situés au bas du mur sur une bande d’isolation acoustique.

Le matériau servant à l’absorption acoustique, comme la laine minérale ou la laine de roche, est ensuite placé contre le mur, entre les profilés verticaux. Une épaisseur d’au moins cinq centimètres est nécessaire si on veut obtenir l’effet de masse-ressort-masse qui arrêtera les ondes sonores. Si on utilise des profilés en métal, on peut se procurer des crochets destinés à maintenir le matériau absorbant.

La pose des plaques de plâtre

L’étape suivante des travaux d’isolation consiste à poser les plaques de plâtre sur les profilés. C’est une opération relativement aisée qui consiste à visser en force les panneaux sur les profilés. Il est important de bien veiller à ce que les vis soient perpendiculaires aux panneaux et que les têtes ne dépassent pas. Bien entendu, avant de poser les plaques de plâtre, on aura veillé à découper les emplacements des interrupteurs et des prises de courant.

Pour terminer, il faudra procéder au rebouchage des joints et des trous de vis sur les murs comme au plafond.

Voir plus de conseils