Supposément mises en évidence par Léonard de Vinci, les remontées capillaires sont parmi les premières causes d’humidité dans la maison, et sans doute les plus difficiles à traiter.

Humidité des murs et remontées capillaires

Les bâtiments anciens ou construits en briques sont ceux qui souffrent le plus de cette humidité ascensionnelle. Les travaux de rénovation et les travaux d’isolation suite à des problèmes de remontées capillaires peuvent s’avérer extrêmement coûteux.

Les causes des remontées capillaires

Les fondations d’un bâtiment seront immanquablement touchés par l’humidité, a fortiori s’il est installé dans une région où la nappe aquifère est proche de la surface. Cependant, il arrivera que le sol soit humide à cause de la présence d’une nappe phréatique, d’une source ou simplement de pluies importantes. Si l’eau de pluie s’évacue mal sur votre terrain (parce qu’il est en pente par exemple) le sol sera plus susceptible de retenir l’eau.

Le problème s’accentuera si l’évaporation naturelle n’est pas possible : présence d’un trottoir étanche jouxtant un mur, arbres empêchant l’évaporation par manque d’ensoleillement, exposition au nord, pluies fréquentes, etc. Les bâtiments en brique, un matériau très poreux, et les anciens murs de pierre sont les plus touchés. Ces derniers, quand ils ont été construits dans les siècles passés, sont souvent très hétérogènes : ils contiennent entre deux couches de pierre des remblais de tous types, comme de l’argile, des débris de roche ou même de la paille.

La présence d’un enduit dans la cave peut être un autre facteur d’intensification des remontées capillaires. Si les murs des sous-sols sont cimentés, l’enduit empêchera l’évaporation naturelle et emprisonnera l’eau, qui n’aura d’autre choix que de remonter par capillarité dans les murs du rez-de-chaussée.

Il est à noter que les maisons neuves ne sont pas exemptes de ces problèmes de remontées capillaires. Des fissures dans la maçonnerie ou bien une malfaçon dans l’étanchéité des murs peuvent favoriser la présence d’humidité ascensionnelle. Les négligences sont encore malheureusement nombreuses et beaucoup de litiges sont enregistrés chaque année.

Voir plus de conseils