Le salon BATIMAT a mis à l’honneur cette année la rénovation durable des bâtiments et l’efficacité énergétique. Dans le cadre du grenelle de l’environnement, l’amélioration énergétique est au cœur des préoccupations. C’est devenu un marché incontournable pour tous les acteurs de la construction en France.

La rénovation durable : le nouveau marché des travaux

Si les constructions neuves apparaissaient comme le nouveau « verdissement » de la France, aujourd’hui, l’heure est à la rénovation. Comme le précise Bernard Sesolis, directeur du bureau d’études thermiques Tribu énergie :

alors que le marché de la rénovation était à la traîne il y a encore quelques années, les investissements en matière de recherche et développement se développent et les acteurs se mobilisent pour mettre en œuvre des solutions qui devront répondre à l’évolution rapide des contraintes énergétiques

Il est vrai que le marché de l’entretien et de la rénovation durable est de plus en plus important comme le souligne Didier Ridoret, président de la Fédération Française du Bâtiment :

les marchés du neuf et de la rénovation représentent désormais chacun 50% du marché du bâtiment alors qu’il y a quelques années encore, le neuf représentait 80% du marché. En se référant aux courbes d’activité, il est donc permis d’imaginer que le marché de la rénovation va augmenter.

Plus de 20 millions de logements sont à rénover d’ici 2050 : le secteur résidentiel représente les deux tiers des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre du bâtiment. Cela représente plus de 10 milliards d’euros de travaux supplémentaires par an jusqu’en 2050.

La rénovation durable a de beaux jours devant elle.

Voir plus de conseils