Une charpente, comme tout élément de construction, est amenée à vieillir et à se détériorer (intempéries, vieillissement du bois, dégradations faites par les insectes…) Véritable squelette de votre maison, son état ne doit pas être laissé pour compte. Aussi, il est important de rénover sa charpente tous les 20 ou 30 ans.

Pourquoi rénover sa charpente ?

Même si elle a été correctement entretenue et qu’elle a échappé aux affres de la pollution et à la voracité des xylophages, le moment de rénover sa charpente arrivera tôt ou tard. On considère qu’il faut procéder à ce travail tous les vingt à trente ans environ. Et c’est dans votre intérêt ! Car une charpente non rénovée et abîmée peut vous causer des dommages plus ou moins importants. 

Rénover sa charpente : faites appel à un professionnel

Faire un tour dans ses combles et constater l’état de dégradation d’une charpente est une chose, mais il est conseillé d’avoir recours à l’œil d’un professionnel pour savoir précisément où intervenir. L’artisan charpentier observera avec attention chaque détail à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur pour vous donner une idée des travaux à réaliser. Il saura aussi vous garantir que ces travaux seront conformes aux normes et aux règles d’urbanisme.

Les traitements du bois lui même sont multiples et dépendent des causes de détérioration : on appliquera des produits hydrofuges si les poutres ont souffert de l’humidité, des fongicides en cas d’invasion de moisissure, des insecticides contre les xylophages, etc.

Une fois traitée, une charpente qui faiblit suite à une invasion d’insectes, de champignons (due le plus souvent à des problèmes d’humidité) peut se réparer avec des renforts. Il n’est pas forcément nécessaire, dans ce cas, de rénover sa charpente complètement. En fonction du type de charpente concerné, on installera des renforts en bois ou en métal. Un professionnel devra impérativement être consulté pour cette opération délicate.

Voir plus de conseils