Quand on envisage des travaux de rénovation des combles ou bien qu’on cherche à aménager cet espace inutilisé, il faut résoudre le problème du sol. En effet, le sol des combles doit être à la fois léger pour ne pas surcharger la structure de la maison, et solide et stable pour supporter d’éventuelles cloisons. La chape ou dalle sèche a ces deux avantages : voyons comment la faire poser.

Qu’est ce qu’une dalle sèche ?

Ainsi nommée car elle ne contient pas d’eau et peut donc facilement se poser aux étages, la chape ou dalle sèche se divise en deux types que nous décrivons ci dessous. Elle est idéale pour l’isolation acoustique et thermique et peut s’installer sur des sols abimés, emprunts de déformations ou encore non plans. En outre, elle peut être recouverte du revêtement de sol souhaité, sans restriction. La chape sèche est parfaite pour les réhabilitations de combles anciens.

Les différentes dalles sèches à installer dans ses combles

Les panneaux de particules sont disponibles en diverses densités et poids toujours plus légers que le béton. Ils sont solides et stables et se posent facilement. Il faut cependant faire attention à leur étanchéité : ils peuvent nécessiter un mortier spécial avant la pose de carrelage – ce qui bien entendu augmente la masse de l’ensemble.

Les granulats secs se versent sur le sol avant d’être compactés mécaniquement. C’est un procédé simple qui permet d’inclure les canalisations et les gaines électriques et qui ne demande que très peu de temps de séchage.

Voir plus de conseils