Les parquets en bois contrecollé pour les grandes surfaces ou les parquets massifs pour le prestige sont de moins en moins installés dans les maisons d’aujourd’hui puisque le coût est souvent plus élevé que d’autre revêtement de sol. En revanche ils sont relativement communs dans les grandes propriétés plus âgées. Résistant lorsqu’il est correctement posé, ils risquent d’avoir plusieurs vies car les propriétaires ne veulent pas se séparer de ce cachet indémodable. Une rénovation de parquet en bois importante n’est pas souvent nécessaire mais quand c’est le cas, mieux vaut laisser les artisans s’en occuper. Par contre, quelques petits ajustement ou remplacement de certaines parties est à la portée de tous les amateurs de rénovation, à condition de respecter des règles précises. Découvrez nos conseils pour rénover un parquet en bois.

Le ponçage du parquet

Pour poncer efficacement un parquet, vous aurez besoin d’utiliser des machines particulières disponibles dans les magasins de location d’outils. Une fois que vous êtes outillé, commencez par équiper votre ponceuse d’un papier grossier puis terminez avec une gamme plus fine pour enlever les rayures. Passez ensuite l’aspirateur sur la surface du sol. Une ponceuse bordure spéciale est nécessaire pour atteindre des pièces qui ne peuvent être poncées avec la plus grande machine.

Le ponçage peut être très contraignant puisque vous allez certainement créer beaucoup de poussière. Alors avant de commencer, retirez tous les meubles et veiller à ce que le sol soit clair. Disposez du scotch sur toutes les portes qui donnent sur le reste de la maison et ouvrez les fenêtres pour assurer une bonne ventilation. Porter un masque anti poussière de qualité et des bouchons d’oreille est une bonne idée lorsque vous utilisez les machines de ponçage.

Conseil de nos artisans : les clous ou des agrafes qui dépassent peuvent déchirer les revêtements de la ponceuse. Il est coûteux de les remplacer et les magasins de location facturent souvent un supplément pour le nombre de feuilles utilisées. Examiner la totalité du sol en amont et retirez (ou enfoncez les à fond) tout ce qui pourrait accrocher sur la ponceuse.

Remplacer une latte de parquet

Pour commencer, repérez la latte qu’il faut remplacer et, à l’aide d’une scie circulaire, réalisez une entaille dans le sens de la longueur en partant du milieu de la latte (en longueur et en largeur) et arrêtez-vous un peu avant la fin.

Répétez l’opération à environ 3 ou 4 cm.

A l’aide d’un marteau et d’un burin, retirez l’ensemble de la largeur de la lame endommagée avec une inclinaison d’environ  45°.

Ceci étant fait, retirez la lame formée par les deux coupes de scie circulaire en faisant levier avec un tournevis plat par exemple.

Avec la grande entaille maintenant présente au milieu de la latte à changer, utilisez de nouveau la technique du levier pour retirer les deux parties restantes. Les côtés de la lame étant peut-être encore collés aux autres lames, utilisez cette technique simple :
Commencez par faire levier puis placez une planche de bois le long de la jonction entre la lame à remplacer et celle d’à côté. Au moment où vous sentez que ça force, donnez un coup de marteau sur la planche de bois afin d’accentuer la rupture.

Une fois que toute la longueur est faite, plantez le bout de votre tournevis plat dans la lame à remplacer et donnez un coup de marteau sur la partie métallique du tournevis, vers l’intérieur, afin de désolidariser la lame à remplacer du reste.

Poncez la nouvelle lame de manière à ce qu’elle s’adapte à l’emplacement. Il ne vous reste plus qu’à encoller la nouvelle lame et à la replacer.

Voir plus de conseils