Les fuites de gouttières peuvent entraîner des dégradations dans votre peinture ou votre maçonnerie, alors mieux vaut ne pas laisser traîner les travaux de réparation. Vous pouvez demander un devis gouttière à un professionnel, mais réparer ses gouttières est aussi quelque chose que vous pouvez essayer d’entreprendre vous-même.

Avant de réparer ses gouttières, vérifier l’état

Certaines fuites sont visibles, mais d’autres moins importantes, peuvent échapper à votre première inspection. Pour les détecter, bloquez la descente avec un sac ou un récipient en plastique et versez de l’eau dans la gouttière. Quand vous laissez l’eau s’écouler, profitez de l’occasion pour vérifier qu’elle ne stagne pas. Si nécessaire, replacez correctement les crochets pour rétablir la pente. Celle-ci doit être d’un minimum de 5mm par mètre de gouttière.

Dans le cas d’une fuite au niveau des raccords, il suffit souvent d’emboîter à nouveau les parties disjointes pour réparer ses gouttières. Au besoin, et en fonction du matériau de votre système (PVC, zinc, aluminium, etc.) vous devrez peut-être recoller ou effectuer une soudure. L’achat d’un nouveau joint est parfois nécessaire si celui-ci a perdu de son étanchéité.

Réparer ses gouttières : comment protéger ma gouttière pvc si elle est percée ?

Si votre gouttière est percée, il faut envisager de remplacer la section en question. En attendant l’éventuelle intervention d’un artisan, vous pouvez colmater le trou ou la fissure de manière temporaire. Procurez-vous du mastic destiné à la couverture et appliquez-le au couteau après avoir bien sûr nettoyé et poncé les abords des dégâts. Si la fuite est trop grande pour être bouchée ainsi, ajoutez de la toile de verre que vous recouvrirez ensuite de mastic. Attention à la météo : vous aurez besoin d’une bonne journée sans pluie pour que le mastic sèche.

Ces conseils vous ont été utiles ? Découvrez-en d’autres sur notre fan page !

Voir plus de conseils